scène

  • Mont-sur-Marchienne : Soirées Musicales

     

    Sarah Defrise, Sébastien Parotte et Jean-Claude Vanden Eynden étaient au programme de ce samedi 19 janvier 2019, au centre culturel de Mont-sur-Marchienne .

     

    Sarah Defrise est une soprano belge. Née à Bruxelles, elle est diplômée du Koninklijk Conservatorium Brussel dont elle sort première de sa promotion et de l'Ecole Normale de Musique de Paris où elle obtient son Diplôme Supérieur de Concertiste en avril 2016. Elle fait ses débuts à l'opéra à 24 ans dans le rôle de Clorinda (Cenerentola/G. Rossini) à l'Opéra Royal de Wallonie. En décembre 2015, ses pas la mènent à nouveau sur la scène de l'ORW où elle interprète le rôle de la Fée dans Cendrillon de Pauline Viardot. Pour la saison 2016-17, elle y interprétera Diane dans Orphée aux Enfers d'Offenbach.

    ****

    Sébastien Parotte, originaire de Grand-Rechain (Herve) chante depuis l'âge de 5 ans et possède déjà une large expérience musicale. Il fait ses études au conservatoire de Liège, ou il obtient une licence en contrebasse et de Maastricht (classe de chant de Mya Besselink). En 2008 il a intégré la Chapelle musicale Reine Elisabeth, pour se préparer avec son professeur José Van Dam, pour le concours musical international Reine Elisabeth-de-Belqique de chant 2011, ou il arrive à se placer parmi les finalistes.

    ****

    A seize ans, Jean-Claude Vanden Eynden fut le plus jeune lauréat du Concours Musical International Reine Elisabeth. Entré à douze ans au Conservatoire Royal de musique de Bruxelles, il travaille sous la direction d'Eduardo Del Pueyo jusqu'à la fin de ses études à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Sa carrière de soliste le mène rapidement sur tous les continents et nombreux sont les orchestres symphoniques et les orchestres de chambres qui l'invitent.

    ****

    DSC05211 11.jpg

    Jean-Claude Vanden Eynden , Sarah Defrise et Sébastien Parotte

    DSC05240 11.jpg

    54411 11.jpg

    DSC05233 11.jpg

    DSC05214 11.jpg

    Ce magnifique trio en compagnie du Président des Soirées Musicales Elio Paolini

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Du Wallon au centre culturel

     

     C'est devant une salle comble, lors des deux représentations de ce week-end que la troupe du " Cercle Théâtre Wallon de Mont-sur-Marchienne " a interprété avec un très grand professionnalisme la pièce de Pierre Habets « Bèles-Mères » une comédie en trois actes avec une adaptation carolorégienne de Philippe Decraux. Je vous laisse découvrir quelques clichés qui vous inciteront à venir les applaudir ce samedi 24 et ce dimanche 25 octobre. ( En fonction de la disponibilité des places ) au centre culturel. Bravo à toute la troupe.

    DSC04471 11.jpg

    DSC04488 (2) 111.jpg

    DSC04467 11.jpg

    DSC04474 11.jpg

    DSC04440 11.jpg

    DSC04461 11.jpg

    DSC04491 11.jpg

     

    Cliquez sur l'image pour un grand format

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Une bien belle rencontre pour " la Compagnie des Loufs "

     

     De Mont-sur-Marchienne à Lyon, avec " La Compagnie des Loufs "

    Ainsi qu’en témoigne la photo, ( voir celle-ci au bas de l'article ) Jean-François Lacroix (metteur en scène) et Maryse Neirynck (comédienne) ont récemment rencontré, dans un café étudiant fort sympathique de Lyon, Emmanuel Perrin et Henri Durant, 2 des 5 auteurs de la pièce de théâtre récemment jouée par LA COMPAGNIE DES LOUFS au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne, DU PLOMB DANS LA PLUME. Ces auteurs sont les chevilles ouvrières de la troupe de théâtre L’ART EN BOITE.

    Cette rencontre a permis à notre compagnie mont-sur-marchiennoise de découvrir la genèse d’une pièce aux ressorts bien originaux.

    Dans les faits, la troupe de l’ART EN BOITE a constitué depuis 10 ans un atelier d’écriture qui assure la composition de toutes les pièces qui sont représentées. Leur façon de travailler nous a permis de comprendre comment une pièce de théâtre pouvait avoir 5 auteurs, tout en restant parfaitement homogène dans l’esprit, la forme et l’écriture.

     DU PLOMB DANS LA PLUME, créée en mai 2016 à Lyon, a suivi le processus habituel d’un atelier d’écriture. Les réunions du groupe des 5 auteurs se sont succédées au rythme de 2 par semaine, dès le mois d’août précédent, les répétitions devant commencer en janvier. Les premières réunions ont permis de discuter de thématiques potentielles, chacun apportant ses propositions. Le choix s’est porté sur une comédie de type policier. A la réunion suivante, ce sont des propositions de trames qui ont été débattues, pour aboutir à l’idée d’une double comédie policière mettant en évidence l’interaction entre fiction et réalité. Le scénario original de DU PLOMB DANS LA PLUME était né !

    Restait à procéder à l’écriture. Chacun s’est mis « au vert » (pour Henri, la montagne, à 100 kms de Lyon, pour Emmanuel, la ville !) pour s’atteler à la rédaction de passages entiers de la pièce, avec régulièrement des réunions de lecture pour en confronter les résultats. Par exemple, c’est Henri qui, généralement, écrit la conclusion des pièces. On lui doit donc la scène finale d’EVA et FRANCK en prison, l’une, personnage imaginaire née de la plume de l’autre, l’autre, opticien qui se rêve écrivain !

    LA COMPAGNIE DES LOUFS a beaucoup appris de cette réunion avec les responsables de L’ART EN BOITE. La rencontre à Lyon a permis aux 2 compagnies de se raconter leur passion commune pour le théâtre et de réfléchir aux moyens d’augmenter encore le plaisir de jouer en amateur pour le public. En particulier, un atelier d’écriture permettant la création d’œuvres originales est manifestement un plus. La réflexion sur les choix de mise en scène à partir d’un même texte a été tout aussi fructueuse.

    Cette rencontre montre aussi que l’activité de la Compagnie des Loufs ne s’interrompt pas entre les 2 pièces que nous présentons annuellement. Il y a bien sûr la recherche de sujets, de pièces, et les répétitions. Mais en dehors de cela, la Compagnie des Loufs continue de réfléchir sur les fonctions et les modes de fonctionnement du théâtre dans ses aspects multiples. C’est la tâche d’une compagnie, peut-être et même surtout lorsqu’elle est amateur !

    Rencontre ART EN BOITE Lyon.JPG

    Photo Droits Réservés

    L'ART EN BOITE ET LA COMPAGNIE DES LOUFS, une seule passion le théâtre

    *****

    A noter déjà à l'agenda 2 nouvelles pièces de " La Compagnie des Loufs " les 3,4,et 5 mai et les 4,5 et 6 octobre 2019. Celles-ci ne seront pas des créations originales comme le propose " L'art en Boite ", mais le résultat d'une recherche de thématiques intéressantes aux ressorts proprement théâtraux dans le répertoire existant, d'hier à aujourd'hui.

     Jean-François Lacroix

    Lien permanent 1 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Le premier 'Intimist' festival

     

    DSC03751 11.jpg

     

    Beau succès pour L'intimist' Music Festival

    Coup d'envoi réussi pour le premier 'Intimist' festival, qui s'est déroulé ce samedi 6 octobre de 16h00 à 23h00 au centre culturel de Mont-sur-Marchienne, et oui ! le public avait répondu présent pour assister à ce concert, dans un tout nouveau concept, il faut signaler aussi que l'affiche était très attirante, avec pour débuter, la montée sur scène de " NOCK, SUNDAY CHARMERS,SONNFJORD et comme tête d'affiche dans ce premier 'intimist' festival, SHARKO et TYPH BARROW quatrième coach de la saison 8 de "The Voice Belgique"

    DSC03667 11.jpg

    NOCK

    DSC03677 11.jpg

    DSC03685 11.jpg

    DSC03707.JPG

    SHARKO

    43422596_10217095654651568_4357945380713791488_o.jpg

    TYPH BARROW

    5555 11.jpg

    Un public conquis

    DSC03672 11.jpg

    Un grand bravo à l'organisateur Monsieur Franck Willieme et vivement la deuxième édition

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Oxalys en concert

     Oxalys sextuor à cordes

     Créé en 1993 par des étudiants du Conservatoire de Bruxelles, Oxalys est rapidement devenu un ensemble de musique de chambre incontournable dans le paysage musical belge. Ensemble à géométrie variable, composé à l'origine d'un quintette à cordes, flûte, clarinette et harpe, Oxalys n'hésite pas depuis à s'adjoindre d'autres instruments pour interpréter un répertoire plus ample et réaliser des projets insolites.

    Oxalys est l'invité régulier du Festival de Flandre, de Wallonie et d'Ars Musica et se produit sur les scènes belges les plus importantes telles que le Bozar, le Singel, le Bijloke et le Concertgebouw de Bruges. Ses nombreuses tournées à l'étranger l'ont conduit au Concertgebouw d'Amsterdam, au festival de Schleswig-Holstein en Allemagne, au Kennedy Center et Library of Congress de Washington, à la Philharmonie de St Petersbourg en Russie, aux Etats-Unis, aux Emirats Arabes, en Chine et au Japon.

    Pour les soirées musicales de Mont-sur-Marchienne, ils interprèteront un sextuor pour cordes de Brahms
    et Souvenir de Florence de Tchaïkovsky.

    27972675_1354719211300056_4025197364064143698_n.jpg

    Ce samedi 17 février à 20h.

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer