• Mont-sur-Marchienne : Concours photo

     

     

    En collaboration avec le Musée de la Photographie de Mont-sur-Marchienne ...

     

    Le Musée de la Photographie lance la 18e édition de son Prix National Photographie Ouverte qui, au fil des années, a vu se distinguer nombre de photographes qui, aujourd’hui, occupent le devant de la scène photographique belge.
    Depuis sa création en 1981 et à travers 17 éditions, le Prix National Photographie Ouverte a en effet largement contribué à mettre en lumière les principales tendances de la photographie en Belgique.  

    Pour sa 18e édition, le Prix National Photographie Ouverte, organisé par le Musée de la Photographie, en collaboration avec de nombreuses institutions et sociétés désireuses de soutenir la création, conserve sa volonté d’ouverture puisqu’il s’adresse à tous les auteurs nés en Belgique ou y résidant depuis plus d’un an, et à toutes les formes d’expression de la photographie, sans qu’un thème soit imposé

    Les participants sont invités à envoyer leur dossier entre le 2 et le 27 novembre 2020 au plus tard. La sélection du jury sera communiquée dans la première quinzaine du mois de février 2021. Les travaux retenus seront quant à eux exposés au Musée de la Photographie du 22 mai au 19 septembre 2021 et reproduits dans un catalogue accompagnant l’exposition.

    Tous les dossiers complets qui auraient été rentrés dans le courant de la période initialement communiquée (20 avril-14 mai 2020) seront également acceptés.

    Pour en savoir plus : http://www.museephoto.be/pnpo2020fr.html

    Capture Musée.JPG

     

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Une centaine de personnes évacuées de la carrière Gralex

     

    La police a effectué une grosse opération à l’ancienne carrière Gralex, située à Mont-sur-Marchienne, ce dimanche 19 juillet après-midi. Elle y a découvert une centaine de personnes, dont trois ont visiblement eu du mal à coopérer.

    Ce dimanche, à 15h, le Groupe de Sécurisation et Appui de la police de Charleroi a mené une grande opération à l’ancienne carrière Gralex, à Mont-sur-Marchienne. Le PSO, la sécurité routière, la police des quartiers, soutenus par la zone Germinalt et la police fédérale des chemins de fers et par une équipe canine étaient également sur place. En tout, ce ne sont pas moins de 40 agents qui se sont mobilisés, comme l’indique le porte-parole de la police de Charleroi, David Quinaux.

    « Sur place, nous avons découvert une centaine de personnes présentes sur le site privé. Il y avait de nombreuses familles, venues d’un peu partout : Flandre, Bruxelles, France… », et bien plus encore ! « Globalement, la situation a été réglée assez rapidement et dans le calme, les personnes ont compris pourquoi elles devaient partir », poursuit David Quinaux.Néanmoins, trois Français venus de Lille se sont, semble-t-il, énervés. « Ils ont donc été privés de liberté pour les calmer. » En tout, ce sont une quinzaine de P.-V. qui ont été rédigés, pour baignade interdite, mais également pour mauvais stationnement.

    DSC03168 11.jpg

    David Quinaux porte-parole de la police de Charleroi  (photo capture RTL )

    DSC03137 11.jpg

    Quelques heures après le départ des forces de l'ordre

    DSC03174 4444.jpg

    Photo de ce mardi 21 juillet !!!!

    -----------

    Source la Nouvelle Gazette M.V.

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer
  • Mont-sur-Marchienne : Un motard heurté par un train

     

     

    Un motard heurté par un train à hauteur d’un passage à niveau à Mont-sur-Marchienne

     

    Ce dimanche, vers 18h40, une personne a été heurtée par un train à hauteur d’un passage à niveau situé à la rue de Zone, à Mont-sur-Marchienne.

    Elise Préaux, attachée de presse d’Infrabel, le gestionnaire du réseau ferroviaire, informe qu’il s’agissait d’un motard. Pour l’instant, il est impossible de savoir ce que cette personne, qui circulait à moto, faisait sur les voies au moment du passage du train.

    La personne, blessée, a été rapidement évacuée par les services de secours.

    La police locale s’est également rendue sur les lieux pour barrer la route le temps des opérations.

    Les occupants du train devaient être transférés en bus jusqu’à la gare de Walcourt.

    La circulation des trains a été interrompue dans les deux sens durant plus d’une heure. Ce n’est que vers 20 heures que la circulation ferroviaire a pu reprendre, dans un sens seulement, « et en marche prudente. »

    En effet, des équipes techniques de contrôle étaient ce dimanche soir sur les voies à la suite de la collision.

    DSC03099 111.jpg

    Source la Nouvelle Gazette

    bon.jpg

    Lien permanent 0 commentaire Imprimer