Le relais sacré

DSC02689 11.jpg

 

La flamme du relais sacré dans notre commune

Après être passée de commune en commune, la flamme du relais sacré est arrivée ce lundi 17 octobre à 11 h à Mont sur Marchienne, escortée par quelques véhicules militaires, et encadrée par les drapeaux des délégations patriotiques, mais aussi suivie par la police locale, le cortège est venu ensuite déposer trois gerbes de fleurs aux différents monuments  aux morts au son de la Brabançonne ...

555 11.jpg

Historique du relais sacré

A Bruxelles, une flamme brûle, nuit et jour, sur la tombe du Soldat inconnu du Congrès. La flamme est devenue le symbole du souvenir et du culte des Morts de la guerre. C’est à l’initiative de feu le directeur du "Journal des Combattants", J.L. MARTIN, qu’en 1928, la Fédération Nationale des Combattants de Belgique décidait, pour célébrer l’anniversaire de l’Armistice par un hommage national au "Grand Frère Anonyme", de faire parvenir à Bruxelles des flambeaux allumés par les dirigeants des sections. C'est ainsi que des flambeaux, portés par des anciens combattants, à travers les villes et villages, s’acheminent, chaque année, par une marche convergente jusqu’à la capitale, pour aller, la nuit tombante, le 11 novembre, brûler leur dernière flamme, puis s’éteindre devant la Dalle Sacrée. La flamme brûle du même feu en Flandre et en Wallonie et même, depuis des années, en plusieurs régions du monde, puisque des flambeaux sont amenés vers Bruxelles, le 11 novembre, par des camarades alliés de Paris, de Londres, de Luxembourg et de Washington. -
DSC02664 111.jpg
De gauche à droite, Madame Maryse Neirynck coordinatrice de section, et Madame Elio Paolini , qui représentait son mari absent pour affaire à l'étranger

DSC02685 11.jpg

Monsieur Payen porte-drapeau de la section de Mont sur Marchienne

flamme,relais,patriote,police,cortège,

A nos morts 1914-1918

DSC02688 11.jpg

DSC02698 11.jpg

La Brabançonne

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.