Mont-sur-Marchienne : Toussaint et pelouse d'honneur ...

Ce qu'il faut savoir à l'occasion de la Toussaint

La Ville de Charleroi, Direction de la Citoyenneté, informe le public qu'à l'occasion de la Toussaint, il sera fait usage d'une application stricte du règlement communal en ce qui concerne la nouvelle pelouse d'honneur fraichement refaite au cimetière de Mont-sur-Marchienne. Petit rappel des consignes. La direction informe les familles que la pose des fleurs, gerbes ou tout autres objets doivent se faire sur le bord de la pelouse d'honneur et cela sur tout le périmètre de celui-ci, qu'il est interdit de faire des trous autour des stèles pour y planter une potée de chrysanthème.

Petit rappel : Les véhicules seront interdit de rentrer dans le cimetière à partir du lundi 30 octobre . 

3561578806.jpg

Les fleurs seront déposées sur la bordure en béton .

IMG_2338 11.jpg

Strictement interdit  !!

Lien permanent 1 commentaire Imprimer

Commentaires

  • Les autorités communales de Mont-sur-Marchienne (Charleroi) confondent cimetière de guerre, monument funèbre, monument commémoratif, lieu de mémoire et installation artistique pour représenter notre Pelouse d’Honneur.
    Un monument funèbre est érigé à la mémoire d'un mort comme les chapelles, stèles, tombeaux érigés sur sépulture ou monument de cimetière dont le corps est absent.
    Un monument commémoratif est un monument érigé en souvenir d'un événement, ou / et, en l’honneur d'une ou plusieurs personnes décédées. Il va de soi que de tels monuments ne sont honorés que par une collectivité dont les représentants sont requis pour y déposer les hommages floraux.
    Un lieu de mémoire, plus souvent appelé "haut lieu du souvenir" est relativement récent (1984) et sert à désigner un lieu qui a été le théâtre d’un événement particulièrement significatif de notre histoire. C’est donc un lieu à destination de toute la population : généralement, il est honoré et fleuri par des autorités officielles et rarement par des Particuliers.
    Une installation artistique est une œuvre d'art visuel en trois dimensions, souvent créée pour un lieu spécifique et conçue pour modifier la perception de l'espace ; les œuvres en extérieur sont plus souvent désignées comme art public.
    Ces notions n’ont que peu à voir avec notre propos : une pelouse d’Honneur !
    Un cimetière militaire est un lieu où sont inhumés les soldats morts lors d'une guerre, on y rencontre aussi parfois des tombes de civils.
    Un cimetière de guerre, appelé aussi «Pelouse d’Honneur», se différencie par le fait que les personnes enterrées n’étaient pas militaires, mais civils ayant oeuvré pour la libération du Pays : résistants, prisonniers, déportés ... C’est bien dans cette catégorie que notre cimetière doit se situer. Les défunts sont présents et donc peuvent être localisés et honorés par leur famille ! Ce qui n’empêche pas les communautés de s’associer aux familles. C’est un lieu honorifique destiné à récompenser post-mortem, ceux et celles qui ont participé activement à la défense de la Nation. A ce titre, et dans le but de les réunir en un même lieu, la collectivité prend en charge leur inhumation en un lieu consacré. C’est aussi, pour les familles, la fierté d’avoir un ascendant valeureux.
    Il est donc scandaleux et antipatiotique, pour ne pas dire Populiste, que de détourner notre cimetière de guerre en tout autre manifestation ou mixité. C’est rabaisser les familles en mediants ou profiteurs que d’affirmer «que les gens peuvent déjà être contents d’avoir, pour leur défunt, une sépulture gratuite» (sic). C’est aussi un manque de respect pour l’individualité des morts que de les rassembler par «tas» en une stèle semi-collective. Enfin, empêcher les Familles d’honorer LEUR disparu, et eux seuls, est purement inhumain !
    En conséquence, je m’insurge contre cette caricature de «Pelouse d’Honneur» et les règles qui l’accompagnent, mais, qui est en fait, est une confusion d’un ensemble artistique, monument commémoratif et funèbre érigé surtout à la gloire des édiles communales de Charleroi.

Les commentaires sont fermés.